Au revoir et merci !

Share on facebook
Share on twitter
Daniel au revoir

Bonjour à tous,


Depuis 1979, j’ai vu grandir et su apporter ma modeste contribution aux belles réalisations du Centre d’intégration à la vie active (CIVA). C’est donc après presque 40 ans de travail, à offrir toujours plus d’opportunités de vie active aux personnes en situation de handicap, que le temps est venu pour moi de prendre ma retraite et de permettre à d’autres de mener cet organisme unique encore plus loin.


Depuis mon arrivée à ce qui s’appelait à ce moment Loisirs pour les handicapés, mon objectif était d’offrir aux personnes avec qui je travaillais un milieu propice au perfectionnement de leurs potentiels, pour que chacun puisse vivre au-delà du handicap et entreprenne une démarche de vie active. C’est ensuite en prenant la relève d’une grande dame, Jacqueline Lefebvre, que j’ai cru important de nommer l’organisme de manière à ce que son nom représente vraiment sa vocation, un centre d’intégration à la vie active. C’est ainsi que le CIVA prenait forme et poursuivait la mission pour laquelle l’organisme avait été créé en 1961. Ma vision a toujours été de respecter cette mission par le parrainage, le développement et l’organisation de projets pouvant amener l’organisme plus loin. Pour y arriver, il était important pour moi, de faire confiance et d’optimiser le talent des personnes qui m’entouraient, que ce soit les membres, les bénévoles, ou les collaborateurs. Je crois sincèrement qu’être ouvert aux autres est un des plus grands moteurs de changements et de croissance.


Le CIVA est aujourd’hui considéré comme l’un des plus importants organismes en arts et en sports adaptés au Québec et continus de répondre à de plus en plus de nouveaux besoins à Montréal. Nous devions, pour atteindre ce résultat, créer une structure communautaire financièrement solide et ouverte à l’innovation en ayant une approche d’entreprise performante et fiable. Le talent et le potentiel de notre clientèle mérite ce qu’il y a de mieux et nous devons continuer à travailler dans ce sens.


C’est donc le 31 mars que je passerai les guides, à la directrice adjointe du CIVA, Marine Gailhard, avec qui je travaille depuis maintenant près de quatre ans. Durant cette période, j’ai pu constater que son leadership, son sens de l’organisation ainsi que sa vision innovante faisaient d’elle la personne qui pouvait offrir l’opportunité au CIVA de relever de nouveaux défis.


En terminant, j’aimerais remercier les employés, nos formateurs, entraineurs, bénévoles, administrateurs, partenaires, donateurs et surtout tous les membres et participants des différents programmes du CIVA qui ont accepté de me suivre dans nos différents projets.


Au revoir et merci.


Daniel Vézina
Directeur Général du CIVA